Retrouvez moi sur Facebook et Youtube :

Les enfants, ces éponges

Enfants

Nous avons vu précédemment que nous vivons dans un monde émotionnellement interactif, c’est à dire que nous sommes brassés en permanence d’émotions diverses, comme je vous l’ai expliqué dans le passage sur les liens entre les émotions et le « mal a dit ».
C’est également le cas à la maison, bien évidemment, et ce sont bien souvent les enfants qui en sont les victimes.


La vie est source d’enseignement. J’ai élevé seul mon fils. Il y a eu une période durant laquelle il a souffert de bronchites à répétition. Les mois passaient et les ordonnances étaient de plus en plus chargées… A cette époque, je ne possédais pas les capacités de guérison qui sont les miennes aujourd’hui. Un jour, je fus orienté vers un médecin qui travaillait différemment… Lors de la consultation, il me posa des questions sur ma vie privée, et finit par me dire que mon fils n’avait rien, mais qu’il portait ma tristesse. En effet, à cette époque, j’avais des difficultés à me remettre d’une rupture sentimentale, et mon fils, inconsciemment, cherchait à me soulager… J’ai été stupéfait par ce diagnostic. Cette découverte a changé radicalement ma conception de la maladie et m’a ouvert la voie des transferts énergétiques, ce qui est devenu par la suite une de mes spécialités. 


Les enfants sont tous plus ou moins « éponges », tout simplement parce qu’ils aiment leurs parents et qu’ils veulent les voir heureux. Un exemple courant: un enfant viendra spontanément vous faire un câlin si vous êtes tristes, et il récupérera cette tristesse dans le but de vous soulager. ce phénomène inconscient se poursuit jusqu’à l’âge de quatorze ans environ. Le problème, c’est que les enfants ne savent pas se libérer, d’où la nécessité pour les parents d’être vigilants… 


Il m’est arrivé de soigner des enfants atteints de dépression dès l’âge de dix ans, ou ayant des troubles du comportement… Si il n’y a pas d’autres pathologies, le soin de situation peut les aider jusqu’à une libération totale et un changement radical de comportement. Ce qui favorisera une meilleure attention à l’école ou une attitude plus joviale dans la vie courante. C’est à vous parents de réagir si vous constatez des changements dans leurs comportements, d’autant plus si il y a des conflits à la maison, des maladies, des décès… et qu’ils demeurent affectés par tout cela. Il est indispensable alors d’agir afin de les aider à se libérer. 


Je vous invite à lire les témoignages relatifs à ce problème ici-même, sur mon site. Sachez que je suis à votre disposition si vous souhaitez me contacter afin d’en discuter.

Jean-Michel Marçais 22/08/2020

Utilisez les tags pour trouver des articles sur des sujets similaires :

#
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
J'aimerais avoir votre avis, Laissez moi un commentairex
()
x